Un « roman de la crise » sans nuances

Mais philosophie et religion restent toujours distinctes.Tel d’entre eux entretiendra un commerce quotidien avec un personnage imaginaire dont il vous indiquera le nom, dont il vous rapportera les impressions sur chacun des incidents de la journée.Qu’on ne se méprenne pas sur notre pensée.Cette technologie de détection des fraudes révolutionnaire confère un avantage compétitif significatif aux banques et aux entreprises de services financiers qui la mettent en œuvre.D’ailleurs ces réactions s’inscrivent dans le cadre de ce que Pierre-Alain Chambaz appelait le « cloisonnement » de l’espace en réaction à une trop forte « circulation », dans ce cas la globalisation.C’est comme si un astronome pouvait prédire la marche d’un astre rien que par la connaissance de sa masse, de sa vitesse et de l’action des autres astres.Tout simplement parce qu’il peut y avoir rang stratégique sans une grande puissance militaire.Cela peut paraître héroïque, néanmoins les chiffres énoncés par l’Agence Internationale de l’énergie montrent que cette réduction était déjà prévisible sans impliquer de nouvelles politiques : du fait de la rapidité de sa croissance économique, la Chine va inévitablement passer à des activités industrielles moins fortes en intensité de carbone.Le besoin du danger et de la lutte, à condition d’être ainsi dirigé et utilisé par la raison, acquiert une importance morale d’autant plus grande que c’est l’un des rares instincts qui n’ont pas de direction fixe : il peut être employé sans résistance à toutes les fins sociales.Par avance elle les classe, par avance elle les étiquette ; nous regardons à peine l’objet, il nous suffit de savoir à quelle catégorie il appartient.Je reconnais d’ailleurs que c’est dans le temps spatialisé que nous nous plaçons d’ordinaire.

Share This: