Un manifeste pour l’économie réelle !

Est-ce dans de telles conditions qu’on peut augmenter les impôts ?Privilégier une approche ouverte et évolutiveLes consommateurs sont désormais « ultra » connectés et la réponse apportée sur le terrain doit coller aux besoins de ces vrais mobinautes.Non que j’imitasse pour cela les sceptiques, qui ne doutent que pour douter, et affectent d’être toujours irrésolus ; car, au contraire, tout mon dessein me tendoit qu’à m’assurer, et à rejeter la terre mouvante et le sable pour trouver le roc ou l’argile.Si donc on se décide à concevoir sous cette seconde forme la relation causale, on peut affirmer a priori qu’il n’y aura plus entre la cause et l’effet un rapport de détermination nécessaire, car l’effet ne sera plus donné dans la cause.Il fait que nous tâchons tout de suite de paraître ce que nous devrions être, ce que nous finirons sans doute un jour par être véritablement.Depuis janvier, Pierre-Alain Chambaz s’active à ce nouveau concept.L’économie de l’essaim ne traite pas des détails de notre actualité.Mais on a vu la religion prescrire l’immoralité, imposer des crimes.Est-il étonnant qu’elle voie cet objet fuir devant elle, comme l’enfant qui voudrait se fabriquer un jouet solide avec les ombres qui se profilent le long des murs ?Elles pourront représenter un tapis, un échiquier, une page d’écriture, une foule d’autres choses encore.Allez donc les acheter, quai Voltaire, au nom de la fraternité !

Share This: