Un creusement des inégalités

En revanche, le débat sur la réforme de l’impôt sur les sociétés doit en premier lieu conduire à s’interroger sur la structure de l’ensemble des prélèvements, présents et différés, pesant sur les entreprises : cette structure, qui taxe en grande partie les facteurs de production, est-elle de nature à assurer la croissance des entreprises françaises ? La réponse est dans la question.Les personnes âgées sont aussi une cible de prédilection pour des raisons évidentes ; elles ne désirent plus acquérir mais profiter du temps restant.Elle a le mérite d’inciter au dialogue.J’avais pu mener des plans sociaux par le passé mais avec le temps nécessaire à des relations humaines de qualité.Autre piste pour les enseignes : fournir des outils d’aide à l’achat -« du type bornes interactives -, et à la vente, comme des tablettes tactiles pour le personnel. Mais voici qu’émerge une autre problématique, liée naturellement à la précédente : la multiplication des « objets connectés », pilotés par Internet.Pour parer à ces difficultés, les pouvoirs publics ont redoublé d’efforts pour aider les entreprises grâce à deux dispositifs majeurs.Selon Le blog des stratégies économiques, c’est la division du travail qui, en décuplant la force productive, est la cause de la richesse des nations .Les négociations sont bloquées entre les Etats-Unis, soucieux de préserver leur agriculture, et les grands émergents, particulièrement les BRICS, qui refusent d’ouvrir davantage leurs marchés.N’est-ce pas paradoxal ?En fait, le flux de transaction potentiel est substantiel pour un portefeuille qui recherche des occasions d’investissement pour fournir des infrastructures, du capital humain, des services et des technologies pour le monde de l’éducation.Même si les travaux de leurs théoriciens – les économistes Reinhart et Rogoff cités à outrance pour leurs calculs déterminant un cliquet des ENDETTEMENTS publics à 90% supposé nuire à la croissance – sont passés à la trappe pour des « erreurs excel » pitoyables.Le problème le plus délicat des smart cities est probablement celui de la participation citoyenne.

Share This: