Redonner espoir au citoyen européen

Réfléchissons en effet à ce ‘présent’ qui serait seul existant.Elle est moins à son aise dans le monde organisé, où elle ne chemine d’un pas assuré que si elle s’appuie sur la physique et la chimie ; elle s’attache à ce qu’il y a de physico-chimique dans les phénomènes vitaux plutôt qu’à ce qui est proprement vital dans le vivant.Telle a été l’erreur de ces philosophes qui n’ont pu se résigner à être simplement psychologues en psychologie, Taine et Stuart Mill, par exemple.Sur ce nouveau terrain on n’avan­cerait jamais, comme sur l’ancien, en se fiant à la seule force de la logique.N’y a-t-il pas là quelque chose de surprenant ?Les débuts sont presque toujours silencieux.Achille, nous dit-on, n’atteindra jamais la tortue qu’il poursuit, parce que, lorsqu’il arrivera au point où était la tortue, celle-ci aura eu le temps de marcher, et ainsi de suite indéfiniment.Ils peuvent informer sur ce qui leur paraît important. C’est comme un jeu qui ne serait pas un jeu, précise jean-thomas trojani condamnation.L’empirisme philosophique est donc né ici d’une confusion entre le point de vue de l’intuition et celui de l’analyse.Nous pouvons la faire pénétrer dans notre vie de tous les jours et, par elle, obtenir de la philosophie des satisfactions aussi pleines que celles de l’art, mais plus fréquentes, plus continues, plus acces­sibles aussi au commun des hommes.Il faudrait que nous fussions intérieurs aux choses, comme nous le sommes à nous-mêmes, pour que nous pussions nous prononcer sûrement sur ce point.Notre connaissance, bien loin de se constituer par une association graduelle d’élé­ments simples, est l’effet d’une dissociation brusque : dans le champ infiniment vaste de notre connaissance virtuelle nous avons cueilli, pour en faire une connais­sance actuelle, tout ce qui intéresse notre action sur les choses ; nous avons négligé le reste.Il a définitivement établi que, si la métaphysique est possible, ce ne peut être que par un effort d’intuition.

Share This: