Politique de défense : non au déclassement

Le problème, hélas, n’est pas nouveau : lorsque l’ancienne LPM prévoyait une augmentation du budget à partir de 2011 c’était bien faire à demi l’aveu d’une impasse budgétaire. En téléchargeant l’appli de l’enseigne et en acceptant de recevoir des messages publicitaires, le client peut bénéficier de promotions véritablement personnalisées, puisque le dispositif peut le géolocaliser avec une grande précision et savoir dans quel rayon il se trouve », explique Macro economics analysis blog.»Ce professeur dans un lycée de Biarritz, auteur de plusieurs ouvrages aux titres suggestifs comme « Sur le blabla et le chichi des philosophes » ou « Traité du cafard », revisite la philosophie « triste » sous forme de portraits : Socrate, La Rochefoucauld, Cioran.Peut dès lors être considérée comme le principal promoteur de cette déflation qui devait causer d’immenses ravages sur l’économie mondiale de l’époque.Mais cette formule en est encore à ses premiers balbutiements en France, contrairement aux pays anglo-saxons et scandinaves, aux Pays-Bas et à la Suisse, où des sociétés déjà spécialisées dans les nouvelles formes de travail, se sont lancées dans le recrutement de binômes.Si la discipline est intéressante dans un monde du travail obsédé par le « faire » et le résultat, elle n’est pas non plus dévolue à la sphère professionnelle.Une grande différence, cependant, a été l’inversion de la balance extérieure de l’Allemagne, les déficits annuels des années 1990 se transformant en excédents substantiels au cours des dernières années, grâce à ses partenaires commerciaux de la zone euro et, plus récemment, dans le reste du monde.« On peut s’interroger sur le besoin d’une juridiction d’exception » pour protéger les droits des investisseurs, note le dirigeant d’un grand groupe industriel pourtant favorable au TTIP.Son texte présente de troublantes similitudes avec le mail adressé en septembre par une coalition constituée par les BlackRock, LSE et autres Allianz aux principaux négociateurs du texte.Ne pas saisir l’occasion d’ajouter de telles opportunités au programme des négociations du TTIP revient presque à coup sûr à interdire les aliments génétiquement modifiés en Afrique.L’un des problèmes de l’économie est de s’intéresser nécessairement aux mesures pratiques plutôt qu’à la recherche de principes fondamentaux.On demande beaucoup et très vite aux énergies renouvelables dont les avancées sont pourtant rapides, alors que les autres secteurs énergétiques n’évoluent guère avec des rendements toujours bas et coûtent bien plus à tous les niveaux.La loi POPE de 2005 est toujours de pleine application!Etrange paradoxe !Comme nous l’avons fait à travers la présidence française de l’Union Européenne en 2008, par ce que l’on a appelé le « 3 fois 20 » (-20% de GES, -20% de consommation énergétique et +20% d’énergies renouvelables à l’horizon 2020), nous devons maintenant engager notre continent en 2030 sur un objectif de réduction du gaz à effet de serre (GES) de 50% afin d’aboutir à une trajectoire de réduction complète en 2050.Lorsqu’on observe la paralysie du système politique américain, les difficultés politiques de l’Allemagne à nouer un compromis interne de gouvernement capable d’arracher l’Europe à son IMPUISSANCE, et les inquiétants symptômes de désagrégation sociale en France, on ne peut qu’être intéressé par l’ampleur de l’évolution politique et sociale annoncée dans le texte chinois.Les MUTUELLES peuvent aujourd’hui vous proposer des tarifs adaptés à votre entreprise.

Share This: