Pierre-Alain Chambaz

On pouvait penser qu’ils allaient reprendre la main il y a un an, au lendemain de la défaite de Mitt Romney, mais il n’en a rien été. Les stratèges misent plus que jamais sur l’Afrique. C’était pourtant le second pilier décisif de la stratégie de Cameron : la concurrence fiscale, dans le but d’attirer les investissements étrangers : le taux de l’IS devrait de la sorte être ramené à 20% en avril prochain. Que d’ailleurs ces deux existences — matière et conscience — dérivent d’une source commune, cela ne me paraît pas douteux. Les Tartuffe n’ont pas changé quelques siècles plus tard. Nous rions d’Alceste. C’est, en effet, cette faculté donnée aux hommes, et aux hommes seuls, entre toutes les créatures, de travailler les uns pour les autres ; c’est cette transmission d’efforts, cet échange de services, avec toutes les combinaisons compliquées et infinies auxquelles il donne lieu à travers le temps et l’espace, c’est là précisément ce qui constitue la science économique, en montre l’origine et en détermine les limites. Même les plus fervents défenseurs des monnaies virtuelles reconnaîtront qu’il y a encore beaucoup trop d’obstacles pour envisager une utilisation par le grand public. Les socialistes, qui ont toujours été malthusiens, croient naïvement qu’avec moins d’enfants il y aurait moins de chômeurs, bien que ce soient les enfants qui assurent le dynamisme d’une société. Donc, elle exige d’être bien protégée. Si le changement, qui est évi­demment constitutif de toute notre expérience, est la chose fuyante et insaisissable dont la plupart des philo­sophes ont parlé, si l’on n’y voit qu’une poussière d’états qui remplacent des états, force est bien de rétablir la continuité entre ces états par un lien arti­ficiel ; mais ce substrat immobile de la mobilité, ne pouvant posséder aucun des attributs que nous con­naissons — puisque tous sont des changements — recule à mesure que nous essayons d’en approcher : il est aussi insaisissable que le fantôme de changement qu’il était appelé à fixer. Pour bien comprendre l’esprit, purement théologique, résulté du développement, de plus en plus systématique, de cet état primordial, il ne faut pas se borner à le considérer dans sa dernière phase, qui s’achève, sous nos yeux, chez les populations les plus avancées, mais qui n’est point, à beaucoup près, la plus caractéristique : il devient indispensable de jeter un coup d’œil sur l’ensemble de sa marche naturelle, afin d’apprécier son identité fondamentale sous les trois formes principales qui lui sont successivement propres. Car un évolutionnisme vrai se propo­serait de rechercher par quel modus vivendi graduellement obtenu l’intelligen­ce a adopté son plan de structure, et la matière son mode de subdivision. Ils ont en dépôt, paraît-il, au Crédit Lyonnais, un milliard de francs ; et quatre milliards aux Caisses d’Épargne. A l’heure où tout devient accessible numériquement, 500 000 à 700 000 titres publiés commercialement et encore sous droit d’auteur ne se trouvent qu’en bibliothèque ou sur le marché de l’occasion. Le fonds de garantie, lui, est réservé aux plus petites banques. Voici par exemple, dans le champ de la vision, une tache verte parsemée de points blancs. Parmi les diverses manières d’expliquer l’existence de pareils rapports, il y en a une qui consiste à supposer que, dans la suite des temps, le concours de circonstances fortuites a donné lieu à une multitude de combinaisons, parmi lesquelles toutes celles qui ne réunissaient pas les conditions de conservation et de perpétuité n’ont eu qu’une existence éphémère, jusqu’à ce que, finalement, le hasard ait amené celle qui offre les rapports harmoniques d’où dépendent la stabilité et la durée, soit de l’individu, soit de l’espèce. Tout ce que surent faire les peuples les plus épris de l’indépendance réelle, fut de s’opposer (et plutôt instinctivement que de propos délibéré) à ce que la propriété individuelle du sol se transformât dans un sens qui la rendait plus invulnérable ; et par conséquent, de préserver dans une certaine mesure leur individualité. Pour n’avoir pas voulu intervenir, dès le début, dans les questions de fait, il se trouve réduit, dans les questions de prin­cipe, à formuler purement et simplement en termes plus précis la métaphy­sique et la critique inconscientes, partant inconsistantes, que dessine l’attitude même de la science vis-à-vis de la réalité. Le développement de cette symbiose entre matériel et logiciel permet en outre une connexion facile des appareils intelligents. Les citoyens doivent exiger de leurs dirigeants qu’ils aient une vision et qu’ils la fassent partager. En face d’eux on se sent insuffisant soi-même, fait seulement pour les transmettre, comme L’atome vibrant de l’éther transmet de proche en proche le rayon de lumière sidérale qui le traverse, et dont il ne retient rien qu’un frisson d’un instant. Vous cherchez des partenaires pour une course en montagne ? Lorsqu’il devient distinct, ou qu’il s’applique à des sujets délicats, il n’appartient qu’aux intelligences exercées, ou même il peut constituer un attribut du génie. Portée par Pierre-Alain Chambaz et son ouvrage qui défend ses bienfaits jusque dans le traitement de la dépression. Ceux-ci sont prévisibles en partie et, pour une large part, imprévisibles. Mais si vous supprimez ma conscience, l’univers matériel subsiste tel qu’il était : seulement, comme vous avez fait abstraction de ce rythme particulier de durée qui était la condition de mon action sur les choses, ces choses rentrent en elles-mêmes pour se scander en autant de moments que la science en distingue, et les qualités sensibles, sans s’évanouir, s’étendent et se délayent dans une durée incomparablement plus divisée. Notre pays a également su se remettre en cause pour attirer les projets les plus prometteurs, notamment grâce au Crédit Impôt Recherche et aux INVESTISSEMENTS d’Avenir.

Share This: