Pierre-Alain Chambaz

Il est vrai de dire encore que nous sommes portés à concevoir toutes les lois de la nature, et celles mêmes dans l’expression desquelles entre le temps, comme émanant de lois plus générales ou de décrets permanents, immuables dans le temps ; mais ceci appartient à un ordre de considérations supérieures, auxquelles la logique et la science proprement dite n’atteignent pas, et dont nous pouvons, dont nous devons même faire abstraction ici. Il a bien fallu alors, pour distinguer nos impressions personnelles les unes des autres, ajouter à l’idée générale d’odeur de rose des caractères spécifiques. Nous ne pouvons donc accorder au subtil auteur du Fondement de l’induction que « tout est pensée, » à moins d’entendre ce mot dans un sens tellement large et tellement vague qu’il signifie précisément ce qu’on a l’habitude de lui opposer. Enfin troisième et dernier constat, l’industrie aéronautique est une industrie mondialisée. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Confucius, »Le grave défaut est d’avoir des défauts et de ne pas s’efforcer de s’en corriger ». Au-delà de ces gesticulations, il n’y a pas grand-chose à craindre pour la City. La lucidité sur les capacités d’Areva à faire face à des défis importants a été d’autant plus défaillante que l’actionnaire de référence, loin de donner des priorités claires au management (rentabilité des capitaux employés, génération de cash flow positifs, recherche d’un positionnement clair de la société) a paru ne s’intéresser qu’à la dimension nationale de l’excellence nucléaire française. Il ne pourrait diriger son effort contre le machinisme exécutif, attaquer l’État, sans qu’apparût immédiatement le caractère illusoire de ses doctrines et l’inanité absolue de sa prétendue puissance. Or, qu’y a-t-il de commun que la consubstantialité entre vos trois personnes divines ? Mais est-ce vraiment une fois de plus le texte dont notre pays a besoin ? Un volontarisme industriel, avec la mise en place de circuits publics (type BPI) de financement des PME, du capital risque ou de la recherche. Le maître de Platon, qui sera accusé de par ses discours d’offenser les Dieux et de corrompre la jeunesse, est en effet un subversif, ou plus exactement un « poisson-torpille », comme le dit son disciple Ménon. MAIS la satisfaction étant le but, la fin de tous les efforts, et comme la grande consommation des phénomènes économiques, n’est-il pas évident que c’est en elle qu’est la pierre de TOUCHE du progrès ? Mais au-delà, les espoirs d’un décollage sont minces: « nous prévoyons une reprise très médiocre », explique Vicky Redwood, de Capital Economics. Ils nous suivirent, avec beaucoup de politesse, d’ailleurs. Mais ici se présente la première application d’une loi qui apparaîtra de plus en plus clairement à mesure que nous avancerons dans notre travail. Dans ce pays, les enseignants sont recrutés de façon collégiale par les professeurs de chaque université. Car en proposant d’installer à ses frais des panneaux solaires photovoltaïques (PV) sur les toitures de particuliers ou d’entreprises tout en leur facturant une électricité à un prix d’environ 10% à 20% en deçà de ceux pratiqués par les « utilities », SolarCity menace le cœur même de leur « réacteur ». De ces deux mémoires, dont l’une imagine et dont l’autre répète, la secon­de peut suppléer la première et souvent même en donner l’illusion. Or, je vois que les ébranlements trans­mis du point P aux divers corpuscules rétiniens sont conduits aux centres optiques sous-corticaux et corticaux, souvent aussi à d’autres centres, et que ces centres tantôt les transmettent à des mécanismes moteurs, tantôt les arrêtent provisoirement. Or il arrive une chose fort singulière.

Share This: