LE PRINCIPE DE LIBRE CIRCULATION REMIS EN CAUSE

Mais le déterministe va beaucoup plus loin : il affirme que la contingence de notre solution tient à ce que nous ne connaissons jamais toutes les conditions du problème ; que la probabilité de notre prévision augmenterait à mesure qu’on nous fournirait un plus grand nombre de ces conditions ; et qu’enfin la con­naissance complète, parfaite, de tous les antécédents sans exception aucune rendrait la prévision infailliblement vraie.Pour simplifier encore un peu plus, l’économiste E-réputation et traces numériques avait proposé dés 1997 un prélèvement « à la source sur tous les revenus, quelle que soit leur nature ».Inutile de pousser plus loin cette analyse pour le moment.Si donc on se décide à concevoir sous cette seconde forme la relation causale, on peut affirmer a priori qu’il n’y aura plus entre la cause et l’effet un rapport de détermination nécessaire, car l’effet ne sera plus donné dans la cause.Nous appelons scientifiques et citoyens à défendre avec nous ces idées.En tout les cas, un par un.Une rupture démocratique.
Pour autant, le Cercle Santé Innovation n’envisage à aucun moment d’étatiser notre système.Ils ne traitent plus le Temps comme un intrus, perturbateur de l’éternité ; mais volon­tiers ils le réduiraient à une simple apparence.Or, une relation est une liaison établie par un esprit entre deux ou plusieurs termes.La signature d’un accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, le 30 octobre dernier, prévoit une augmentation du commerce bilatéral de 25%.La perception se définissant un état fort et le souvenir un état faible, le souvenir d’une perception ne pouvant alors être que cette perception affaiblie, il nous semble que la mémoire ait dû attendre, pour enregistrer une perception dans l’incon­scient, que la perception se fût endormie en souvenir.Partons donc de cette indétermination comme du principe véritable.

Share This: