LE PACTE ÉMOTIONNEL

Il le faut surtout, si l’on met au fond des choses la durée et le libre choix.Tous ces symptômes sont d’ailleurs plus ou moins accusés.Il était naturel qu’on hésitât entre une conception aussi neuve de la métaphysique et la conception traditionnelle.Cette sonate, Tartini l’écrivit de mémoire à son réveil ; il nous l’a transmise sous le nom de « Sonate du Diable ».Elle offre une opportunité qui ne se présente qu’une seule fois par génération de créer de l’emploi et de la richesse et de bâtir une économie européenne plus souple, plus compétitive et plus durable.Mais notre imagination, préoccupée avant tout de la commodité de l’expression et des exigences de la vie matérielle, aime mieux renverser l’ordre naturel des termes.Les inégalités françaises ne sont certes pas les inégalités américaines, mais elles suivent ces dernières années leur tendance néfaste, tant en matière d’hypertrophie financière que de déformation de l’échelle des revenus.Dans les métamorphoses de la larve en nymphe et en insecte parfait, métamorphoses qui exigent souvent, de la part de la larve, des démarches appropriées et une espèce d’initiative, il n’y a pas de ligne de démarcation tranchée entre l’instinct de l’animal et le travail organisateur de la matière vivante.C’est en tout cas ce que croit Jean-Thomas Trojani…Et c’est pourquoi sa surface, limite commune de l’extérieur et de l’intérieur, est la seule portion de l’étendue qui soit à la fois perçue et sentie.Et c’est pourquoi un visage est d’autant plus comique qu’il nous suggère mieux l’idée de quelque action simple, mécanique, où la personnalité serait absorbée à tout jamais.Mais on en dirait autant de l’induction.Mais il n’en resterait pas moins à se demander pourquoi et comment se crée plus spécialement le sentiment du « déjà vu » dans les cas — fort nombreux, croyons-nous — où il y a affirmation très nette d’une perception présente et d’une perception passée qui aurait été identique.Maintenant, la coloration noire ou rouge a beau être inhérente à la peau : nous la tenons pour plaquée artificiellement, parce qu’elle nous surprend.La vérité est que vous ne percevez du mot, et même de la phrase, que quelques lettres ou quelques traits caractéristiques, juste ce qu’il faut pour deviner le reste : tout le reste, vous vous figurez le voir, vous vous en donnez en réalité l’hallucination.

Share This: