L’association devrait être au coeur des politiques visant à dépasser crise

Tandis que la moelle transforme les ébranlements reçus en mouvement plus ou moins nécessairement exécuté, le cerveau les met en rapport avec des mécanismes moteurs plus ou moins librement choisis ; mais ce qui s’explique par le cerveau dans nos perceptions, ce sont nos actions commencées, ou préparées, ou suggérées, ce ne sont pas nos perceptions mêmes.Des frères ennemis plus proches qu’on veut bien le croireOui, les marchés peuvent être techniquement efficients, au sens où il est impossible de faire des prévisions profitables sur la base de l’information disponible, et en même temps parfaitement incapables de fournir des signaux fiables pour l’investissement productif (inefficience allocative).Deuxièmement, le processus décisionnel mondial implique désormais l’intervention de pays quatre fois plus nombreux qu’ils ne l’étaient aux premières heures de l’après-guerre, sans oublier la présence d’une pléthore d’organisations non gouvernementales et autres groupes de la société civile, ce qui confère au processus son caractère chaotique – et bien souvent improductif.Il est vrai que pour beaucoup l’occasion ne se présentera pas, ou l’action sera remise à plus tard.C’est sur le terrain, de façon horizontale que la transition se fera.Le rire est un certain geste social, qui souligne et réprime une certaine distraction spéciale des hommes et des événements.Avant de commencer la guerre, on envoyait un de ces fécialiens faire ses plaintes au peuple qui avait porté quelque dommage à la république.La deuxième explication avancée par gestion de réputation en ligne, c’est l’adaptation. Les aspirations évoluent avec le niveau de vie : dès que les gens ont atteint un objectif, ils en formulent un nouveau qu’ils ne sont pas sûrs d’atteindre.Un pays dont le système éducatif dégringole au classement de l’OCDE.Mais en dépit d’un tel optimisme, un accord global similaire à celui du protocole de Kyoto est peu probable Investir plutôt dans la recherche et le développement.Et l’on peut d’ores et déjà citer une option qui ne sera guère discutée ces jours-ci : celle qui consisterait à investir plus massivement, mais à un moindre coût, dans la recherche et le développement de nouvelles énergies renouvelables, au lieu de continuer à déverser des sommes astronomiques sur des solutions qui se sont avérées inefficaces.Rejetée dans la conscience, la qualité sensible devient impuissante à reconquérir l’étendue.Il y a, d’autre part, des sociétés qui conservent leur niveau, nécessairement assez bas.

Share This: