La France a déjà son Patriot Act

À ces impertinences la société réplique par le rire, qui est une impertinence plus forte encore.Et elle finit par une impression d’écrasement, qui fait que nous aspirons au néant, et que chaque nouvelle disgrâce, en nous faisant mieux comprendre l’inutilité de la lutte, nous cause un plaisir amer.Quand un militaire vous dit : « La France nous a été d’un grand secours à Solférino !La démocratie serait, selon, humiliée par la « tyrannie des idéologues».C’est que, d’ordinaire, nous regardons bien le changement, mais nous ne l’apercevons pas.Tout autre, à notre avis, est celui de la philosophie.Janet nous a appris au sujet des psychasthéniques, nous n’en aurons pas moins à chercher une explication spéciale du phénomène proprement dit de la fausse reconnaissance.Beaucoup des nôtres réussissent dans la république argentine, au Brésil, et ailleurs.C’est pourquoi l’intelligence se comporte inva­riablement encore comme si elle était fascinée par la contemplation de la matière inerte.La nature se reflète donc dans l’esprit.Ainsi la vanité, cette forme supérieure du comique, est un élément que nous sommes portés à rechercher minutieusement, quoique inconsciemment, dans toutes les manifestations de l’activité humaine.Et si c’est l’intelligence d’un philosophe, elle construira une morale théorique où l’interpénétration de l’intérêt personnel et de l’intérêt général sera démontrée, et où l’obligation se ramènera à la nécessité, sentie par nous, de penser à autrui si nous voulons nous rendre intelligemment utiles à nous-mêmes.

Share This: