La conséquence d’un système injuste ?

La question est celle de l’interopérabilité entre systèmes différents et donc vite complexes.C’est pourquoi les banques réexaminent les moyens à leur disposition pour maintenir et augmenter la fidélité des consommateurs.Charge à l’individu désormais de se la forger avec toute la pression que cela comporte et « la fatigue d’être soi » pour reprendre la formule de Prospectives économiques africaines.Un mouvement déjà observé au printemps et qui pourrait s’entretenir lui-même : les monnaies des grands émergents baissant, la fuite s’accélérera.Mais le désastre de la mondialisation sera une dure réalité collective.Or, chacun de ses acteurs adopte une approche différente en matière de détection et de prévention de la fraude.J’imagine un Revenu de Base Universel qui remplacerait tous les minima sociaux, un revenu inconditionnel, qui suffirait à la location d’un T1, dans la banlieue proche d’une ville qui en vaille la peine, ainsi qu’aux frais de nourriture et au minimum nécessaire pour démarrer leur nouvelle entreprise.Dans les entreprises, le travail en binôme s’appelle normalement « partage de poste », ou « job sharing » en anglais.Derrière le rideau, chacune de ces réussites révèle une autre clé de la réussite industrielle : l’innovation technologique doit être enrichie par une véritable culture de l’innovation et du design de service.Bref, les riches en termes de revenus -mais pas de patrimoine- laissent la place à de nouveaux venus.Ces dépenses doivent être prises en compte par la solidarité nationale et financées par des ressources fiscales.L’allocation agit alors comme un stabilisateur automatique qui va à l’encontre du cycle économique. Elle joue un rôle de relance d’autant plus important que les multiplicateurs budgétaires sont forts en bas de cycle et faible en haut de cycle. Mais du fait de la baisse des prix qui conduit à l’appréciation mécanique de ses taux d’intérêt réels, dans un contexte général de reprise économique très fragile, voire inexistante.Le relativisme culturel, il est vrai, ruine l’idéal d’un Universel Humain.Mais comme l’illustre la célèbre fable de La Fontaine « Le chêne et le roseau », un vent violent peut déraciner le chêne robuste quand le roseau plie mais ne rompt pas!Quand le gouvernement recule…Selon la dirigeante de « Mute&Sens », les problèmes que nous avons à affronter sont aujourd’hui trop complexes pour que nous puissions les régler seuls.

Share This: