Des exigeances différentes et contradictoires

Comment, avec des points de vue, construirait-on une chose ?En sachant, comme le dit jean-thomas trojani condamnation « qu’il n’est pas de pilotage automatique en éthique -on ajoutera comme en bienveillance et en gentillesse-, qu’elle apportera toujours choix et pari, qu’elle nécessitera toujours une stratégie ».Vous ne pouvez pas supprimer un ordre, même par la pensée, sans en faire surgir un autre.Ou peut-être n’en aperçut-il bien aucune, se bornant à reprendre directement contact, de loin en loin, avec cette chose plus subtile encore qui est l’intuition elle-même ; mais alors force nous est bien, à nous interprètes, de rétablir l’image intermédiaire, sous peine d’avoir à parler de l’ « intuition originelle » comme d’une pensée vague et de l’ « esprit de la doctrine » comme d’une abstraction, alors que cet esprit est ce qu’il y a de plus concret et cette intuition ce qu’il y a de plus précis dans le système.Comme si ce n’était pas reculer la difficulté et simplement ajourner le problème !Pour tout résumer, nous voulons une différence de méthode, nous n’admet­tons pas une différence de valeur, entre la métaphysique et la science.Quoi que nous fassions, et même si nous supposons que le cerveau emmagasine des souvenirs, nous ne pouvons nous soustraire à la conclusion que le passé est capable de se conserver lui-même, automatiquement.Les anciens y répugnaient déjà, parce que, plus ou moins platoniciens, ils se figuraient que l’Être était donné une fois pour toutes, complet et parfait, dans l’immuable système des Idées : le monde qui se déroule à nos yeux ne pouvait donc rien y ajouter ; il n’était au contraire que diminution ou dégradation ; ses états successifs mesureraient l’écart croissant ou décroissant entre ce qu’il est, ombre projetée dans le temps, et ce qu’il devrait être, Idée assise dans l’éternité ; ils dessineraient les varia­tions d’un déficit, la forme CHANGEANTE d’un vide.La « relativité de la connaissance », qui arrêtait l’essor de la métaphysique, était-elle originelle et essentielle ?C’est notre moi qui dure.Il n’y en aura pas davantage sur le second, que je formulerais ainsi : c’est l’insuffisance de portée ou la faiblesse de nos facultés de perception — insuffisance constatée par nos facultés de conception et de raisonne­ment — qui a donné naissance à la philosophie.Analysant le travail de la fonction, nous avons retrouvé un à un plusieurs des sens qu’on donne au mot religion.S’agit-il de concevoir ?

Share This: