De bonnes politiques industrielles peuvent aussi connaître l’échec

La brutalité est soudain estampillée « littérature ».A l’unisson, l’ensemble des partis politiques affichent leur indéfectible volonté de préserver la notation de la dette souveraine de leur pays.Il est vraisemblable que les années 2008-2014 ont conduit à une destruction importante de capital humain en France, mais la protection sociale n’y est pour rien.Le risque est réel lorsque l’on voit fleurir chez les experts et consultants de tous bords le lien entre bien-être et performance.D’ailleurs, le principal écueil des détaillants est qu’ils ne sont pas dans une logique de transformation digitale globale de l’entreprise, ils ne perçoivent pas toujours le caractère révolutionnaire des changements en cours.Voilà un pays qui présente des caractéristiques intéressantes vues de France et propices à la création d’un lien fort et durable.Il y a un an, le pouce emblématique de Facebook apparaissait, d’une manière ou d’une autre, dans tous les magasins.Antonio Fiori, soutient qu’il n’existe dans la théorie économique aucune doctrine faisant de la consommation un moteur de la croissance.Le cas qui peut finir de mettre le feu aux poudres ?Alors que les négociations sur le traité de libre-échange viennent de débuter entre les Etats-Unis et l’Union européenne, le scandale PRISM pourrait remettre en cause cette coopération commerciale transatlantique, et relance le débat sur la protection des données personnelles.L’Allemagne l’a compris depuis longtemps, pas la France.Soyons réalistes, les temps sont difficiles et il n’est pas envisageable de créer une nouvelle niche fiscale.Responsables, mais pas coupables, les députés pourraient donc s’honorer à changer de pied et jeter leurs « godillots » pour se mettre à examiner un peu plus sévèrement les budgets qui leurs sont présentés.Se contentant de gérer les urgences, signe supplémentaire d’une économie mondiale qui court comme un canard sans tête.Inutile de brider une bête qui se régule elle-même par le prix, qui élimine les plus faibles – c’est-à-dire ceux qui ont pris les mauvaises décisions – et qui fait gagner les plus forts.Il en résulte dans le meilleur des cas un marché ouvert où sont proposés les meilleurs services et produits bancaires de bout en bout.D’ici 2020 les dépenses annuelles des ménages africains devraient passer de 840 à 1 400 milliards de dollars (+67%).Les considérations théoriques se mêlent à celles tirées de l’observation quotidienne, des exemples les plus triviaux aux axiomes des mathématiques en passant par les probabilités ou les coups de gueules contre les banquiers ou encore les intellectuels.La France, deuxième pays d’accueil, mais aussi forte « exportatrice » de travailleurs

Si la France est ainsi le deuxième pays d’accueil, derrière l’Allemagne et devant la Belgique, elle est aussi le troisième pays « exportateur », derrière la Pologne et l’Allemagne.

Share This: