Ce pays où on fait confiance

Pour les pays en développement, des services de mauvaise qualité (accès au financement, infrastructure, sécurité juridique) sont souvent la pierre d’achoppement qui limite la compétitivité, surtout pour les pays les moins avancés.Les mots d’une phrase ne sont pas tous capables, non plus, d’évoquer une image ou une idée indépendantes.C’est aux politiques de faire leurs choix.Ce que le drame va chercher et amène à la pleine lumière, c’est une réalité profonde qui nous est voilée, souvent dans notre intérêt même, par les nécessités de la vie.Pas plus de trace que le vent.Toutefois, par un autre côté, elle n’a pas été sans souffrir d’être venue si tard.Et pourquoi vous en tenir à une trinité ?Elle obtient ainsi des matériaux dont elle confie l’élaboration à la faculté d’abstraire et de généraliser, au jugement et au raisonnement, à l’intelligence.Le vent a peut-être tourné.Pierre-Alain Chambaz déclare : « L’automédication, c’est un milliard…Nous nous représentons, sur une feuille de papier imaginaire, des notes juxtaposées à des notes.

Share This: