CDS : une réglementation contre-productive

Phénomène classique décrit par Fisher qui usait de l’expression fort significative : « Plus les débiteurs paient, et plus ils doivent ».L’investissement dans de jeunes entreprises à potentiel est risqué.Il est cependant piquant de constater que les recommandations des fédérations en matière de fiscalité pourraient s’appliquer à leur propre mode de financement.Bjørn Lomborg est le directeur du Copenhagen Consensus Center et professeur adjoint au Copenhagen Business School.La biodiversité terrestre et marine est aujourd’hui présentée comme une série d’anecdotes : des populations d’abeilles déclinantes, des loups dangereux pour les moutons, des thons rouges traqués par des pêcheurs avides, des méduses surabondantes et dangereuses pour les touristes, des salamandres en voie d’extinction bloquant la construction d’une autoroute… La liste est longue et relève plus des faits divers que d’une approche scientifique ou politique.De même la poursuite du bonheur ne peut pas constituer une fin en soi, ni un dû. La baisse ces derniers mois du prix du pétrole a eu un impact notable sur la performance des exportations du pays, rappelant sa dépendance au cours des matières premières. Personne n’est blanc Or, comme souvent dans ces affaires de concurrence faussée, personne n’est totalement blanc.Une seconde mesure mériterait d’être prise en considération : le développement d’une campagne de communication VISANT à mieux informer les opinions publiques sur les avancées en termes de défense et de sécurité : meilleure connaissance des institutions, des organismes en charge et des réalisations.En dépit de banques centrales ayant largement fait le job – et qui n’ont pas hésité à aller sur le terrain inconnu des baisses de taux quantitatives -, seules des politiques de relance décidées par des gouvernements sont susceptibles de vraiment redémarrer une activité économique digne de ce nom.Mais les Bretons se sont plus révoltés contre l’impuissance de l’Etat a accompagner la transition économique de ce territoire, qui était pourtant prévisible.Alors qu’elle célébrera l’an prochain les 25 ans de la chute du Mur de Berlin, c’est une nouvelle ère qui s’ouvre pour l’Allemagne.Face à ces évolutions majeures, ils doivent procéder à des choix cruciaux pour leur avenir, pour leur sécurité, et pour leur système politique.Partout, les peuples se révoltent : en Grèce contre les oukases de la Troïka ; en Espagne, contre l’austérité et les folies immobilières des banquiers ; en Italie contre la rigueur et l’inquisition fiscale.Pour Antonio Fiori,  » la surinformation génère une incommunication « .Le manque de fluidité sur le marché de l’existant bloque tout un pan de l’activité du LOGEMENT NEUF, car les nouveaux projets d’investissements des ménages sont différés faute de pouvoir revendre leur bien.Jusqu’à présent, la capacité d’investigation des autorités du pays d’accueil sur les entreprises étrangères était limitée.L’illustration parfaite en est le boom du marché online : lassé du système, moins d’un quart des propriétaires poussent la porte d’une agence immobilière!Cependant, réduire la question numérique à celle de la numérisation des livres serait une erreur.Elle est en négociation avec différentes grosses entreprises (dont Accenture, HSBC et IBM) qui emploient 1 million de Philippins et ont du mal à trouver les qualifications dont elles ont besoin.La question qui se pose dès maintenant aux constructeurs est la suivante : seront-ils simples fournisseurs de données brutes que d’autres sauront valoriser ? Ou sauront-ils – par leur capacité à collecter, traiter, enrichir en permanence les données – faire de la data un moteur de création de valeur durable, pour eux et pour leur clients ? De la réponse à cette question simple, dépendra le partage de valeur de ce nouveau Capital Data en création pour le secteur automobile.C’est en tout cas sur ce modèle que se sont développées nos économies occidentales depuis le milieu des années 1970.

Share This: